silence radio - shetland poetry | myspace, canalblog
`news `silence radio `concerts `media `liens `site 

a propos

il était une fois...

silence radio est né à la fin de l’année 2001. la formation d’alors comprenait antoine, thomas et le guitariste mathaus. en octobre, après quelques concerts et l’enregistrement d’un morceau (on a tuesday) pour la compil trockson 002, mathaus quitte le groupe. le duo restant enregistre alors au mois de novembre l’ep "zwei männer und ein glockenspiel", aidés par le musicien-producteur john trap. les deux multi-instrumentistes décident alors d’élargir leur formule à un véritable groupe de scène, ce qui sera chose faite début 2003 avec l’arrivée de nicolas et d’anthony. quelques errances musicales plus tard, et après un break de près d’un an, ils réalisent aux mois de juin-juillet 2004 l’album "funérarium party people", qui ne sortira jamais. ce n’est qu’à la fin de cette même année, et après le départ de nicolas, que le groupe trouve sa réelle stabilité en acceuillant brendan, puis cyril.

silence radio est donc désormais composé d’anthony (batterie, percussions), antoine (chant, guitare, batterie), brendan (laptop, claviers), cyril (guitare, basse, claviers) et thomas (basse, guitare, chant). tous multi-instrumentistes, les cinq comparses évoluent dans la sphère rock du fait de leur attachement au post-punk de fugazi, tout en y ajoutant des influences propre à chacun des membres : de blonde redhead à ez3kiel en passant par sonic youth ou m83.

deux hommes et...

le premier ep de silence radio trouve plus sa source du côté de la pop-folk de tom mcrae, grandaddy ou encore john trap, producteur de l’album. les adolescents perturbés qui forment alors le duo réinvestissent dans ces six titres mélancoliques leurs déboires sentimentaux d’alors. comme demandait john cusack dans high fidelity : "ça parle de filles c’est ça ?". la réponse est oui.

fêtes et funérailles...

l’album avorté "funérarium party people", quant à lui, lorgnait plus du côté de l’énergie rock pure et dure de groupes tels que queens of the stone age ou deftones. de ces sessions inédites, toujours réalisées avec l’aide de john trap, sont tirés le nerveux "mystery machine" et l’aérien "fields of children", tous deux présents sur le nouvel ep de silence radio.

histoires d'ours...

ce dernier, intitulé "dancing with bears", fut achevé au mois de février 2005. fièreté pour le groupe : manu larcenet accepte que ces derniers utilisent un de ses dessins inédits pour la pochette. côté musique, c’est encore une fois à john trap que revient la tâche de produire les nouveaux titres. compilant des morceaux issus des différents enregistrements, "dancing with bears" illustre bien les différents climats qu’abrite l’horizon du quintet. tantôt triste et doux, tantôt colérique et sombre, l’ep indique clairement la direction que souhaite prendre le groupe lors de son prochain album, actuellement en cours de composition.

la suite...

lauréat des challenges musicaux 2005 (brest) en catégorie "débutants", silence radio se prépare à écumer le plus de scènes possibles et ainsi confronter sa musique et son énergie aux publics de bretagne et d’ailleurs.

 

 

2005. réalisé par igrec
validé xhtml et css